Le billet de Bruno 2

Première « vraie » réunion le 17 décembre … avec une trentaine de points à traiter! Parmi celles-ci des points plutôt administratifs (gestion des marchés pour les six ans à venir, …) et lié à des nominations ou remplacements dans les écoles communales (le conseil communal est aussi le Pouvoir Organisateur des écoles à Tourinnes et La Bruyère). Un point intéressant aussi, lié à la réfection du centre du Hamme-Mille, est la désaffection de l’ancien cimetière autour de l’église St Amand à Hamme-Mille. Bonne suggestion aussi de l’opposition d’inclure les enfants de la commune si des objets ou histoires intéressantes seraient trouvés !

(c) Commune de Beauvechain

Le point le plus important était bien sur le budget pour 2019, avec y inclus une adaptation des taxes (centimes additionnels sur l’impôt des personnes physiques). Il n’est jamais gai de devoir voter une augmentation des taxes … mais après étude du dossier je pense que c’est la meilleure chose à faire.

A la base, le budget pour 2019 aurait présenté un trou d’un peu plus de cinq cent mille euros. Ceci lié surtout aux effets du Tax Shift qui prend son ampleur complète à partir du 1/1/2019 : 230 000 de revenues en moins pour notre commune. S’ajoutent à ça des couts qui explosent pour les zones de secours et de la police (+109 000) – nous ne pouvons rien y faire mais je pense que chaque conseiller était d’accord que cela ne peut pas continuer ainsi… chaque commune en Belgique est confronté aux mêmes soucis. D’autres dépenses obligatoires qui montent sont le saut d’index pour les salaires (fin 2018 et 2019) et l’engagement d’un « Data Privacy Officer » (obligation RGPD).

On aurait pu choisir différentes alternatives pour combler à ceci … on pourrait diminuer le personnel ou réduire des services à la population (moins de soutien aux associations, …) ou même de ne plus investir dans les demandes de la population (maisons rurales, sécurité routière, …) mais nous pensons que Beauvechain mérite mieux. C’est pourquoi nous avons choisi de réduire quelques dépenses de fonctionnement (environs -100 000), mais de continuer notre politique d’investissement et aussi d’engager par exemple dans un coordinateur de rue (jeunesse) et d’investir plus dans le Centre Culturel.

Pour nous, augmenter de la plus-value pour les citoyens à travers une politique cohérente est la meilleure façon de faire une bonne gestion. Comme j’avais déjà indiqué, nous gardons la maitrise des frais ou on peut, et sur suggestion du collège, nous inviterons les chefs de zone de police et de secours dans un prochain conseil pour bien expliquer le travail plus que nécessaire et pourquoi ces couts sont si élevés (à suivre donc).

Malgré l’augmentation notre commune peut rester fier de son niveau bas en fiscalité. Nous restons parmi les 18% communes wallonnes le moins taxé, et l’IPP de 7% en centimes additionnelles reste en dessous de la moyenne de 7,8 pour des communes comparables wallonnes et 7,2 des communes limitrophes (Flandre inclus). Vous pouvez compter sur moi que cette fiscalité basse sera bien suivie comme objectif, sans oublier que cela doit aller ensemble avec une réflexion de la plus-value que ça apporte à chaque citoyen.

Un dernier point encore sur le budget et l’investissements prévus. Il y a un million prévu pour Hamme-Mille : environs 700 000 pour la réfection de la salle communale des fêtes à Hamme-Mille et 300 000 pour le centre autour de l’église (largement subsidié par la Région). On prévoit 150 000 pour lutter contre les inondations, tout comme 50 000 pour des améliorations de sécurité routière (mobilité douce inclus). Ce dernier est une première démarche, qui ira en parallèle avec un « cadastre de mobilité » qui sera entamé dans chaque village et avec la population en 2019. On continue donc à investir pour le bien-être des citoyens, en répondant aux demandes de la population.

Photo du conseil CPAS (2013)

Pour terminer toute autre chose : dans la semaine du 17/12 j’assistais aussi à ma dernière réunion de conseiller CPAS, l’Action Sociale qui fait partie d’une politique sociale bien plus large au sein de la commune. Un travail moins visible mais au service de ceux qui on en ont le plus besoin. Je dois ici bien sur remercier le personnel du CPAS, on a vraiment de la chance à Beauvechain d’avoir des gens compétents qui sont au service de la population. Je tiens aussi à remercier mes co-conseillers pour le travail collaboratif au-delà des barrières artificielles majorité-opposition. Félicitations et un supergrand merci à André Gyre, qui arrête après 30 ans au CPAS, dont 21 ans comme président et 6 comme vice-président. Wauw !

Ce billet vous est proposé par Bruno Van de Casteele, conseiller communal à Beauvechain

Publicités

Article 27 – l’accès à la culture pour tous !

C’est quoi, l’article 27 ? Ça a l’air juridique … et pourtant c’est un dispositif très intéressant en Belgique pour lutter contre l’exclusion sociale et culturelle.

L’article 27 fait référence aux missions du CPAS (Centre Public d’Action Sociale). Le but d’un CPAS n’est pas seulement de fournir une aide (en espèces ou autres) mais aussi de donner les moyens pour que des personnes ou des familles précaires puissent vivre dignement.

Un de ces moyens est la possibilité d’assister à des spectacles culturels (comme ceux de notre Centre Culturel, le CCVN) à un prix modique et ce, via un système de ticket-chèque (on ne demande que 1,25 € par personne, l’Etat belge – via des subsides – prend en charge le solde restant).

Vous retrouverez sur le site du CCVN les évènements qui bénéficient de cette possibilité de réduction du prix d’entrée. Le site « article27.be » fournit également un agenda avec tous les évènements qui vous donnent droit à cette remise.

Pour en bénéficier, il faut respecter quelques conditions, notamment avoir un dossier ouvert au CPAS. En tous cas, les tickets « article 27 » sont distribués via les assistantes sociales, que vous pouvez joindre au CPAS de Beauvechain.

 

Félicitations en or, diamant et brillant

Félicitations en or, diamant et brillant

C’était dans la presse il y a deux semaines : Beauvechain est dans le top 10 des mariages en Wallonie. Pas surprenant pour ceux qui connaissent notre belle commune, avec sa vie associative très riche et ses habitants qui ont une « joie de vivre » sans pareil.

p1090245

Les couples jubilaires

C’était un hasard du calendrier : ce dimanche 25 septembre nous avons fêté les noces d’or (50 ans), diamant (60 ans) et brillant (65 ans). Quelle belle illustration !
Lire la suite

Maison de jour pour nos aînés à Nodebais

Depuis mai, un espace d’accueil communautaire est ouvert à la maison de village de Nodebais.

L’an dernier on en parlait déjà, c’est une des actions concrètes du Plan de Cohésion Sociale. C’est un projet porté par le Collège communal, et notamment par Brigitte Wiaux, échevine responsable de l’intergénérationnel.

Presents lors de l'ouverture en mai: les aînés, les accompagnateurs, Brigitte Wiaux (échevine), Chantal Lecluse et José Degrève (conseillers CPAS)

Des aînés (Renée Mertens, Josée Mayné, …), des accompagnateurs (Chantal Wéry), Brigitte Wiaux (échevine), Chantale Lecluse-Lahaye et José Degrève (conseillers CPAS), Stéphanie Jacques (employée communale) étaient bien présents pour l’ouverture en mai dernier.

Lire la suite

Les repas à domicile: une action sociale du CPAS de Beauvechain

Depuis plus de 20 ans, le CPAS de Beauvechain propose des repas à domicile. C’est la solution idéale pour les personnes âgées qui désirent rester chez elles ou pour des personnes qui ont des difficultés (temporaires ou non) de préparer elles-mêmes leur repas.

Les repas sont livrés chauds, dans la matinée, 6 jours par semaine. Le samedi, deux repas sont possibles, un repas pour le samedi et un autre à réchauffer pour le dimanche. La livraison des repas chauds s’effectuent dans des malinettes thermiques pour qu’ils restent à 65°C pendant deux heures (y compris le temps de transport).

Le CPAS collabore avec un partenaire extérieur qui s’occupe de la préparation et de la livraison à domicile de ces repas. La préparation et la distribution se font dans le respect strict des règles d’hygiène européennes et belges (contrôle AFSCA).

Lire la suite