Compte-rendu communal nr. 17

Voici ma dernière sélection d’infos communales !
En espérant qu’elles vous intéresseront…

Compte-rendu des Conseils communaux des 20 avril et 25 mai 2009

 

Beaucoup de choses se sont déroulées depuis mars ! Petit coup d’œil dans le rétroviseur sur les conseils communaux passés, une dossier sur le jumelage avec Avord et un melting pot de divers avec une séquence où je tire mon chapeau et une autre où je lance des fleurs à ma propre majorité communale (ça se fait ça ?)…

 

Table des matières

  1. Conseil communal du 20 avril 2009
  2. Conseil communal du 25 mai 2009
  3. Dossier: Jumelage avec la commune française d’Avord
  4. Divers:

Ÿ  Séquence tirage de chapeau, avec en vrac : les chantiers ouvets, la Procession Saint-Corneille, l’Unité scoute de Tourinnes, l’école communale de Beauvechain et l’asbl « Attention à la tête ».

Ÿ  Beauvechain, une Commune toujours plus Verte : quand la reconnaissance vient de l’extérieur (Concours Communes Clim’Actives, Opération BiodiverCités)

1. Conseil communal du 20 avril 2009

 

  1. Points 5 et 6: Aménagements de sécurité routière rue René Ménada et Rue Longue

 

La Commune envisage de mettre en place des « déviateurs » à la rue René Ménada, prévus initialement sur fonds propres de la commune (budgété 124.442€) mais qui vont être soumis à la Région wallonne dans le cadre du Plan Escargot, afin d’obtenir une subvention. On verra au Conseil suivant que dans l’attente d’une réponse au dossier de candidature, la commune prend déjà des initiatives (voir infra).

 

Une autre demande de subsides relative à des aménagements de sécurité routière concerne la rue Longue, entre la rue de Mélin et le Musée de la Base. L’idée est de prolonger les trottoirs existants afin de mieux protéger les piétons. Cependant, vu la configuration des lieux, on ne pourra pas en mettre des deux côtés de la rue simultanément. On estime le budget nécessaire à 169.400 € TVAC.

 

  1. Point 8: Achat de véhicule électrique

 

André Antoine, avec sa double casquette de Ministre de l’Energie et de la Mobilité dans le gouvernement wallon sortant, avait créé un programme de soutien financier (25.000€) afin d’inciter les communes à se doter de véhicules électriques (prix d’achat : 38.000€), au prix d’un véhicule normal. Cela permet aux communes de rouler un peu plus vert mais aussi de soutenir ce secteur embryonnaire.

 

La commune va donc bientôt disposer d’une voiture électrique, équivalent à une petite Fiat. Sa vitesse de pointe sera de 90kms/heure, avec une autonomie d’une centaine d’heures. Elle sera rechargée tous les soirs.

 

L’avantage c’est évidemment qu’il n’y a pas de rejet de CO2 pour une telle voiture, mais il faut également que l’électricité utilisée soit verte également, ce qui est le cas à Beauvechain.

 

 

  1. Point 12 : Divagation des chiens sur la voie publique

 

Le Conseil communal a renouvelé sa convention de collaboration avec le SAVU (le Service d’Ambulance Vétérinaire d’Urgence) qui prend en charge les animaux errants (dont coût pour la commune 1.003,06€ TVAC).

 

La commune veille et se renseigne autant que possible afin de restituer les animaux qui sont trouvés à leur propriétaire. A défaut, le SAVU intervient et récupère l’animal pour le mettre en pension.

 

C’est une expérience que je ne conseille pas pour l’avoir connue, la note peut être salée quand vous allez récupérer votre animal infidèle… aussi soyez prudents et veillez tant que possible à ne pas le laisser s’échapper 😉

 

2. Conseil communal du 25 mai 2009

 

  1. Point 1 et 2 : Aménagements de sécurité routière Rue de Tourinnes et Rue René Ménada à Hamme-Mille

 

On le sait, la Commune est fort attentive aux problèmes de sécurité routière. Beaucoup de suggestions parviennent au Collège et viennent s’ajouter aux projets d’améliorations déjà dans les cartons.

 

Le Plan intercommunal de Mobilité (téléchargeable sur le site internet de la commune: http://www.beauvechain.be/WEBSITE/_Download/PDF/texte_SSC-RCU-PiCM.pdf ), adopté en 2006, avait relevé quelques points noirs, notamment à la rue de Tourinnes et à la rue René Ménada. Aussi, Brigitte Wiaux, échevine de travaux publics, a présenté au Conseil au nom du Collège un projet d’aménagement de sécurité à tester, afin de voir si les résultats sont probants. Ces aménagements de sécurité sont des blocs rouges et blanc disposés de manière à créer une chicane.

 

Ceux rue de Tourinnes seront placés triangulairement des deux côtés de la rue, à hauteur de la pâture (qui se situe à gauche en venant de Tourinnes vers Hamme-Mille), un peu avant Poupette, à hauteur des numéros 47 et 53. Ceux rue René Ménada seront placés en décalage: deux un peu avant la rue du Grand Royal (en venant de Hamme-Mille) à hauteur des numéros 46 et 55 et deux un peu avant la rue des Claines, à hauteur des numéros 64 et 75.

 

 

  1. Point 3: Pacte pour une fonction publique locale et provinciale solide et solidaire

 

La convention sectorielle 2005-2006, adoptée le 2 décembre 2008, a pris la forme d’un  « Pacte pour une fonction publique locale et provinciale solide et solidaire ». Ce Pacte a pour objectifs principaux de maintenir un emploi local de qualité, par le renforcement de l’emploi statutaire et une meilleure gestion du personnel (carrières, évaluation,…). Le Gouvernement wallon s’est engagé à soutenir financièrement les communes qui s’engageait dans la voie ouverte par le Pacte.

 

Le Conseil a décidé d’adhérer au Pacte, ce qui n’est pas une surprise en soi puisqu’au Conseil du 20 avril, il avait déjà mis en œuvre une des mesures prévues par la convention sectorielle, à savoir la majoration de la prime forfaitaire de fin d’année.

 

  1. Point 6 : Accompagnement des communes en matière de planification d’urgence

 

La Gouverneure du Brabant wallon a proposé aux communes de payer un fonctionnaire engagé à temps plein par le Service public fédéral (le nouveau nom des ministères) Intérieur afin d’aider celles-ci à rédiger les plans d’urgence et d’intervention communaux (catastrophes, inondations,…). Un tel plan fixe les « paliers de gravité»,  identifie les acteurs concernés et leur degré de responsabilités et organise notamment l‘intervention des pompiers et des services de secours (protection civile, hôpitaux,…). La commune disposait déjà d’un tel plan mais la terminologie a changé, les technologies ont évolué, les sites répertoriés ont été modifiés…

 

Le Conseil a décidé d’adhérer à cette proposition, car c’est un fameux soutien pour la commune, et une avancée pour la sécurité des habitants. C’est aussi un plus en matière de gestion et de prévention des risques (comme celui inhérent à une base militaire aérienne..). Le coût de cette décision est évalué provisoirement à 0,36€ par habitants (soit +/- 2.300€ pour Beauvechain); en effet cette dépense (de +/- 45.000 € par an) sera partagée au prorata du nombre d’habitants des communes impliquées dans le projet. Il faut donc attendre les accords définitifs des communes intéressées pour y voir plus clair au niveau budgétaire.

 

3. Dossier: Jumelage avec la Commune française d’Avord

 

Mes plus anciens lecteurs savent que la Commune a lancé un processus de jumelage avec la communauté d’Avord, une petite agglomération de communes qui a la particularité d’accueillir également sur son territoire une base aérienne militaire (pour en savoir plus : http://www.ville-avord.fr ou http://fr.wikipedia.org/wiki/Avord).

 

Après qu’une délégation de mandataires de la commune ait été rendre visite l’année passée à nos amis Avarais, c’est au tour de Beauvechain de recevoir ceux-ci à l’occasion de notre Fête nationale.

La Commune s’apprête donc à accueillir 21 civils (dont 9 couples) outre les Militaires qui seront pris en charge directement par la base. Les civils seront logés chez l’habitant (je vous avais répercuté en son temps un appel aux volontaires), les militaires au Club Prince Albert à Bruxelles.

 

Le programme (provisoire) est le suivant : arrivés le 20 juillet, ils participeront à une cérémonie militaire à l’occasion de la célébration des 300.000 heures de vol des Marchetti, avant la visite d’une ville (à préciser). La journée sera clôturée par une repas mêlant les invités et leurs familles d’accueil, ainsi que les autorités communales et militaires. Le 21 juillet, un petit déjeuner sera servi à la commune, suivie d’une cérémonie officielle (signature d’une Charte). Mais dès l’après-midi, la Base ouvre grand ses portes, comme elle l’avait déjà fait l’année passée : restauration, défilé militaire, activités pour tous, etc… Le soir, une grande soirée dansante est organisée, avec en point d’orgue des feux d’artifice. Une journée familiale et festive en perspective !

 

Epuisés par toutes ces agapes, nos amis français reprendront donc la route (ou plutôt le ciel) le lendemain pour rejoindre leurs foyers.

 

Je trouve que c’est un beau projet, car il ouvre la Commune sur d’autres horizons et renforce encore davantage les synergies et collaborations avec les autorités militaires de la Base de Beauvechain.

 

 

3. Divers :

 

Ÿ  Séquence « Tirage de chapeau »

 

Il y a toujours plein de choses qui se passent dans la commune.

 

Chapeau à l’opération « Chantiers ouverts » du 10 mai, qui proposait de découvrir les parties habituellement inaccessibles de l’église de Tourinnes-la-Grosse et les travaux en cours. L’opération a été un véritable succès, en fournissant un prolongement naturel à la Procession Saint-Corneille, qui reste un événement marquant dans le village.

 

Chapeau aussi à l’Unité Saint-Exupery de Tourinnes-la-Grosse et sa journée BA du 26 avril dernier, qui a vu une centaine de jeunes s’impliquer dans diverses activités citoyennes et bénévoles : animation au home le Double Myosotis, aide à la vente de Tulipes avec le Lion’s Club ainsi que dans le cadre de la Quinzaine de la Croix-Rouge, travail de jardinage chez une personne âgée et diverses collectes de déchets le long des routes à Tourinnes-la-Grosse, Beauvechain, La Bruyère, Hamme-Mille…

 

Chapeau aux élèves et enseignants des deux implantations de l’école communale de Beauvechain qui ont organisé le 8 mai une magnifique exposition, hélas trop éphémère, autour de la découverte de leur village. Ludique, intéressante, animée,… vraiment une chouette initiative !

 

Enfin Chapeau à la toute nouvelle et dynamique asbl « Attention à la tête », qui a organisé le 13 juin dernier une après-midi festive au Beau Vignet, avec concerts, barbecue et projection de Pic-Pic André. Je n’ai pu assister qu’au premier concert « The Jules and Josette Show » mais c’était extra !  Et l’ambiance terriblement conviviale, que du bonheur 😉 (et dans le softs du vrai sirop de sureau artisanal !)

A noter que l’asbl organise différents stages d’été (une semaine comme à la maison, ou stage de théâtre ou multisports, ou encore de grafittis et pochoirs). Pour toute demande d’information, contactez Margaud Carpentiers: margaud.aalt@gmail.com ou 0487/67 69 38.

 

Enfin je tire mon chapeau à toutes les 1001 autres choses que j’ai probablement loupée mais qui font que Beauvechain fourmille autant d’activités positives (et puis si je les citais toutes ma lettre d’information deviendrait un vrai bottin de téléphone) !

 

Ÿ  Beauvechain, une Commune toujours plus Verte

 

Le Ministre wallon sortant de l’Environnement, Benoît Lutgen, a lancé, avec l’appui de l’asbl Espace Culture et Promotion et d’Inter Environnement Wallonie, un concours intitulé « Communes Clim’Actives » en vue de valoriser les communes qui s’engageaient dans la lutte contre le réchauffement climatique et la réduction de la consommation d’énergie.  Beauvechain s’est inscrite et a déposé un dossier relatif à l’Ecorénovation de la Maison de village de Nodebais. Et parmi les nombreux candidats dans sa catégorie, Beauvechain a été nominée parmi les trois meilleurs communes clim’actives. Au final, notre Commune n’a pas gagné le concours, mais c’est une très belle marque de reconnaissance.

 

La Fédération Inter Environnement Wallonie a également lancé une opération BiodiverCités, dans laquelle la commune s’est engagée, et ce plus particulièrement pour l’hirondelle de fenêtre et rustique. Il faut savoir que de nombreuses personnes, dans le cadre du PCDN et sous la supervision de l’écoconseiller Vincent Bulteau, ont déjà passé beaucoup de leur temps libre, et ce bénévolement, afin de recenser les hirondelles dans la commune et protéger leur habitat[1].  Ces efforts ont été remarqués de telle sorte qu’Inter Environnement Wallonie a pris Beauvechain, représentée à cette occasion par Brigitte Wiaux, en exemple dans le cadre de sa conférence de presse de présentation du projet BiodiverCités.

 

 

Je vous souhaite une bonne fin de semaine et vous retrouve la semaine prochaine pour le compte-rendu du conseil communal de lundi !

           

 

 

 

Benjamin GOES

Conseiller communal


[1]  Pour ceux que cela intéresse, je dispose d’ailleurs du rapport 2008 de Natagora sur le suivi des hirondelles de fenêtre en Wallonie et à Bruxelles.

Publicités