Conférence de Marianne Thyssen, commissaire européen, sur les perspectives d’avenir de l’Europe sociale

Le lundi 23 avril nous avons eu l’honneur d’accueillir Madame Marianne Thyssen, commissaire européenne, au Vert Galant. Elle venait nous parler des défis pour l’avenir d’une Europe sociale, et il y avait pas mal d’intérêt dans ce sujet car on a dû apporter des chaises en plus pour le public venu nombreux.

Marianne Thyssen est notre représentante belge au sein de la Commission Européenne, responsable pour l’emploi, les affaires sociales, compétences et mobilité des travailleurs et aussi Eurostat.

Elle est membre du parlement européen depuis 1991, mais a aussi été très active dans sa commune Oud-Heverlee, ou elle a été conseillère communale et première échevine. Elle a aussi été la présidente de son parti CD&V entre 2008 et 2010, période difficile dans le politique belge.

Après avoir rappelé qu’elle connait la commune car elle vient souvent chez nous se promener à vélo, elle a brossé les avantages et défis de notre Union Européenne, comme a fait aussi Herman Van Rompuy qu’on a accueilli il y a cinq ans. Thyssen a ajouté qu’il y a aussi un volet social au projet et vision de l’Union, et que cet axe est en train de s’approfondir.

Par exemple pas plus tard que novembre dernier, il y a eu un sommet spécial sur le social, et un socle européen des droits sociaux y a été approuvé par le Parlement, la Commission et le Conseil Européen. Ce socle commun se désigne sur trois aspects : égalité des chances et opportunités pour chacun (y inclus formations), conditions de travail égales et une protection sociale pour tous. Madame Thyssen a bien souligné qu’il ne s’agit pas d’un nivellement vers le bas, mais de converger tous les pays vers le haut. En même temps on peut et on doit adapter nos institutions pour faire face aux grands défis de la nouvelle économie (sharing economy) et la digitalisation, pour protéger encore mieux les citoyens.

Madame Thyssen a détaillé avec plusieurs exemples la mise en œuvre, déjà en cours, de ce socle. Ceci sera une question de plusieurs années car il faut négocier et aligner les différents pays, mais j’ai retenu l’accompagnement de chômeurs de longue durée par une service intégré et des mesures contre le dumping social sous le principe du même salaire pour le même travail au même endroit.

Elle a aussi longtemps parlé de l’équilibre vie privée et vie professionnelle et de devoir offrir les mêmes opportunités aux femmes, aux handicapés, aux jeunes, aux plus âgées, même dans un monde dont le contenu du travail change vite. Elle nous a tous rappelé qu’on a besoin de tous les talents pour y arriver, et on doit donc ne laisser aucune personne de côté.

Dans ce cadre de respect pour la mise en place de tous ces initiatives la commission européenne mets en place une « autorité du travail », avec comme but de contrôler et de rassembler les différentes autorités des pays pour un suivi plus efficace et transfrontalière.

Un des autres initiatives sera aussi la mise en place d’un « numéro de sécurité social » européen, pour permettre une identification et vérification plus fluide. Cette identification sera aussi dans l’avantage de l’employée, car cela permettra d’aller travailler plus facilement dans un autre pays (moins de papiers, …)

Madame Thyssen a terminé son exposé avec le constat que les perspectives économiques et sociaux s’améliorent dans et grâce à l’Union Européenne, et qu’on a plus que jamais besoin de cette Union pour investir dans le capital humain pour faire face aux défis et garder notre protection et solidarité sociale. Elle se dit optimiste, mais qu’il faut bien sur continuer à convaincre et à y travailler ensemble.

La conférence s’est clôturée avec des questions du public, très pertinent et très intéressant comme échange. Le tout a encore été rediscuté pendant le verre de l’amitié qui a suivi la conférence.

Photo Serge Hennebel

Quand j’ai préparé l’introduction, j’ai découvert que Madame Thyssen a été présidente de l’association de bière au sein du parlement européen pendant 15 ans (une association qui défend les intérêts des brasseurs, pas une association de gens qui boivent tout le temps 🙂 ). Nous l’avons donc offert, comme remerciement, une sélection de bières de la Brasserie du Renard de Pécrot.

La photo de groupe avec Marianne Thyssen et le cdH de Beauvechain. Photo Serge Hennebel

Un tout grand merci à Marianne Thyssen d’être venue chez nous à Beauvechain et d’avoir pris du temps de son agenda chargé pour défendre le projet de l’Union Européenne aussi sociale. Un grand merci aussi à vous, le public venu nombreux (y inclus des amis CD&V), et aussi un merci de tout coeur aux volontaires (chaises, bar, …).

Publicités