La fiscalité basse à Beauvechain (partie 2: PRI)

Et voici la suite de notre réflexion sur la fiscalité à Beauvechain.

Il y a quelques mois, on vous a proposé un article concernant les  centimes additionnels sur le revenu des personnes physiques (IPP). Aujourd’hui on va vous parler des centimes additionnels sur le précompte immobilier ou PRI. Il s’agit d’un pourcentage supplémentaire de la taxe annuelle sur des biens immobiliers. C’est très important pour la commune pour pouvoir bien gérer son quotidien ou investir dans le bien-être de chaque citoyen.

Et toujours le même bilan : cette taxe n’a pas été changée depuis plus de vingt ans ! La presse en a bien sûr fait écho récemment. La commune vient de décider de laisser inchangées ces deux taxes pour les quatre années à venir. Ceci montre une fois de plus la bonne gestion financière de la commune par l’Entente Communale et son bourgmestre, Marc Deconinck.  Le fait aussi que la commune s’engage au maximum de garder ces taxes au même niveau jusqu’en 2018 montre vraiment la stabilité à longue terme de cette gestion.

Evolution PRI (photo par Nino Barbieri, Wikimedia)

Evolution PRI (photo par Nino Barbieri, Wikimedia)

Le graphique nous montre que par rapport à la Région Wallonne et le Brabant Wallon la commune de Beauvechain est toujours bien classée, alors que les moyennes sont en train de monter. La différence avec l’IPP, où la commune de Beauvechain était plus intéressante fiscalement que les communes de Flandre et nos communes voisines, on se positionne un peu au-dessus des moyennes de la Flandre. Par contre, comme l’indique le graphique l’écart avec nos voisins diminue. Il faut d’ailleurs aussi remarquer que cette taxe est un pourcentage, et que les revenus cadastraux en Flandre sont plus élevés qu’en Wallonie.

Publicités

Une réflexion sur “La fiscalité basse à Beauvechain (partie 2: PRI)

  1. Pingback: Dernière ligne droite pour les logements moyens intergénérationnels à Hamme-Mille | Un regard sur Beauvechain...

Les commentaires sont fermés.