Dernière ligne droite pour les logements moyens intergénérationnels à Hamme-Mille

A Hamme-Mille rue Max Vander Linden (à côté de la gare des bus), la construction des derniers logements moyens se termine. Pour ceux qui s’en souviennent, la photo ci-dessous montre que le site a fortement changé en 15 ans. La commune a beaucoup investi, mais sans nul doute on peut dire que c’est un bon investissement.

P1010613

Rue Max Vander Linden, janvier 2014 (vue panoramique)

Beaucoup se souviennent encore du lycée.

Malheureusement, on se souvient aussi du chancre qui s’est développé dès son installation dans ses nouveaux locaux rue Ménada. La commune a acheté le terrain, démoli les ruines et aménagé une nouvelle voirie (la future rue Max Vander Linden). La construction des logements intergénérationnels a été reprise en tant que projet clé du précédent et actuel Plan Communal de Développement Rural (PCDR).

Ci-dessous, la description du projet dans la fiche du PCDR.

« Ce projet permet de répondre à un besoin en logement émanant de la situation socio-économique. En effet, l’analyse de la situation socio-économique a montré que le parc de logement actuel ne répond plus à une partie de la demande des habitants de Beauvechain :

  • le coût des logements a fortement augmenté ces dernières années,
  • le Programme Communal d’actions en matière de Logement précise, de plus, qu’une cinquantaine de demandes en logements publics ont été enregistrées fin 2011 ; un quart de ces demandes ont pu être satisfaites sur le territoire de la commune.

Par ailleurs, vu l’évolution de la structure de la population, la demande en logement a changé au fil du temps :

  • les besoins en logements spécifiques pour les personnes âgées sont plus importants (population vieillissante, les 40-60 ans sont en augmentation), le seul home de la commune ayant fermé et la commune manquant de logements spécifiques,
  • on observe un départ des 25-29 ans de la commune ce qui est lié à l’importante augmentation du coût du logement.

(…)

En conséquence, l’accès au logement des jeunes habitants, tant pour l’achat que pour la location, est particulièrement difficile. Certaines personnes âgées préfèrent également quitter la commune pour s’installer en milieu urbain dans des quartiers où l’accès aux services est plus facile.

L’action de la commune en matière de logements publics vise donc la construction de logements publics et de logements moyens intergénérationnels. »

P1010609

Je tiens à remercier les membres de la  Commission Locale de Developpement Rural (CLDR), soutenus par la Fondation Rurale de Wallonie. Ensemble, ils ont canalisé et formulé le besoin de logements moyens pour la commune. La commune a adhéré entièrement aux idées exprimées par la CLDR et a donc investi sur fonds propres pour finalement réaliser 20 logements. Il est clair que cet investissement supplémentaire n’a été possible que grâce à la politique fiscale rigoureuse de la commune (comme expliqué ici et ici dans ce blog).

Au total, il s’agit d’un investissement de 4,7 millions d’euros, y compris achat, voirie, construction, etc. 55 % de ce montant ont été subsidiés. Un montant important néanmoins, mais comme expliqué dans le PCDR, il s’agit bien d’un besoin de la population de Beauvechain, soutenu par les mandataires communaux.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur ces logements, notamment sur les conditions d’attribution, vous pouvez vous adressez à la commune  via ce lien.

Publicités